Merit Ottawa
Extrémisme violent

Extrémisme violent

Avoir des idées radicales n’est pas illégal au Canada. Les mouvements radicaux et les gens qui les appuient ne sont pas forcément négatifs et ils peuvent, dans les faits, contribuer à l’évolution positive d’une société en favorisant des changements sociaux, politiques et économiques. On n’a qu’à songer à Nelson Mandela, Martin Luther King, Viola Desmond et Tommy Douglas.

Cependant, les idéologie ou un système de croyances peuvent poser des problèmes lorsque les sympathisants justifient le recours à la violence pour faire avancer leur cause. On appelle cela la radicalisation menant à la violence, qui peut donner lieu à l’extrémisme violent, à des crimes haineux et à l’appartenance aux bandes.

Les efforts de MERIT pour contrer l’extrémisme violent
MERIT est particulièrement bien placé, disposant de ressources financières et des possibilités de diriger la recherche en matière de prévention et d’intervention pour éviter l’extrémisme violent à Ottawa.

Notre travail vise à sensibiliser les gens à la radicalisation menant à la violence par la voie de la formation, des voies sociales améliorées et une capacité accrue. Nous appuyons les enseignants et d’autres organismes de service communautaire pour encourager un dialogue ouvert avec les étudiants en classe et l’amélioration de l’identification et des interventions dans les écoles.

Nos partenaires
Ce travail, mené en collaboration avec l’Université d’Ottawa et l’Université de Montréal, servira à identifier des lacunes sur le plan des services actuels et à prodiguer à divers intervenants une formation sur les pratiques exemplaires en matière de prévention.

Pour plus de détails, consultez le site du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence.